Comme pour tout acte chirurgical, la réduction mammaire est une opération lourde, à ne pas prendre à la légère ! Cette intervention peut être pratiquée pour différents motifs, qu’ils soient médicaux, personnels ou liés au confort de la patiente.

 

La réduction mammaire : pour qui ?

La réduction mammaire est une intervention chirurgicale concernant les femmes ayant une poitrine trop volumineuse par rapport à leur morphologie. Nous parlons alors d’hypertrophie mammaire, à laquelle s’associent souvent une ptose mammaire (qui fait référence à l’affaissement des seins) et une certaine asymétrie. Une telle opération est recommandée pour plusieurs raisons :

  • Diminuer les douleurs de cou et d’épaules
  • Soulager le dos
  • Optimiser la pratique d’un sport
  • Améliorer le bien-être et la qualité de vie

 

L’objectif de cet acte chirurgical est de réduire le volume des seins tout en privilégiant un résultat naturel ; de corriger l’asymétrie et la ptose ; et, enfin, de retrouver une harmonie adaptée à la silhouette de la patiente. Il est important de garder en tête que la poitrine évolue constamment, que ce soit lors d’une grossesse, d’un changement de poids ou avec la vieillesse.

Chirurgie des seins lyon
Chirurgie des seins lyon
Chirurgie des seins lyon

Fiche d'information - chirurgie HTM

Le déroulement de l’opération

Avant l’intervention, un bilan préopératoire classique est établi avec le chirurgien en charge de la réduction mammaire. La consultation avec le médecin anesthésiste se déroule, quant à elle, environ 48 heures avant l’opération.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale : l’opérée reste totalement endormie durant l’acte chirurgical, qui dure entre 2 et 4 heures, selon son profil. Elle consiste en l’ablation du tissu mammaire en excès tout en conservant un volume en harmonie avec la morphologie de la patiente et fidèle à ses attentes. Le surplus de peau est ensuite retiré, de façon à obtenir un résultat impeccable et un galbe naturel. Les trois cicatrices apparentes forment un T inversé. En fin d’intervention, le chirurgien et son équipe réalisent un pansement modelant avec des bandes élastiques.

 

Les suites opératoires

Après une réduction mammaire, la durée d’hospitalisation varie d’un à trois jours. La convalescence est importante pour le bien-être de la patiente : un arrêt de travail lui sera donc remis. La reprise des diverses activités quotidiennes dépend de son état général et de la cicatrisation ; cela peut prendre jusqu’à un mois. Pendant ce temps, elle devra impérativement porter un soutien-gorge de contention, de jour comme de nuit, puisque ce dernier accélèrera le processus de cicatrisation.

 

La réduction mammaire : Pour une belle poitrine

Pour certaines femmes, la taille de la poitrine est quelquefois un handicap et crée certains complexes. Afin de se réconcilier avec leur corps, procéder à la réduction mammaire peut être une solution. Mais avant de se décider, voici les éléments à savoir concernant cette opération de chirurgie esthétique lourde et très délicate.

En quoi consiste-t-elle ?

Nombreuses sont les raisons psychologiques, esthétiques ou médicales qui peuvent pousser une femme à opter pour une réduction mammaire telles que les incommodités pour s’habiller ou pour faire du sport à cause des seins volumineux et imposants, des problèmes de posture et de silhouette provoquant des maux de dos, ou encore des seins qui ont tendance à tomber ou qui s’affaissent. Ainsi, la réduction mammaire est une intervention qui consiste à rectifier la disproportion des seins et à diminuer le tissu mammaire et la peau en excès. Ce type d’opération est envisageable dès l’adolescence, lorsque la croissance physique est terminée, et que le volume des seins et le poids de la femme sont stables depuis au moins un an. Cependant, avant de vous lancer, il est primordial de bien discuter avec le chirurgien pour s’assurer de votre décision, pour déterminer la taille finale des seins, et afin qu’il puisse vous conseiller. De plus que l’objectif est de vous procurer des seins symétriques et en harmonie avec votre silhouette.

La veille ou le jour même de l’opération, le chirurgien réalise au préalable des dessins préopératoires sur la poitrine de la patiente. La réduction mammaire se fait sous anesthésie générale, dure entre deux à quatre heures. Pendant l’intervention, le médecin retire la partie profonde de la glande qui se trouve au plus près du muscle pectoral. Il faut noter que la quantité de graisse enlevée varie selon l’âge de la patiente. Au réveil, celle-ci aura un bandage sur la poitrine et l’hospitalisation peut durer jusqu’à trois jours. Ensuite, des consultations postopératoires sont arrangées. Il faudra prévoir environ six semaines de convalescence pour vous reposer, sans travailler. En général, après l’opération, il n’y a pas de médicaments spécifiques à prendre sauf du doliprane en cas de douleur. Pour optimiser le processus de cicatrisation, le port de soutien-gorge de contention est nécessaire pendant un mois.

Les risques et éventuelles complications d’une réduction mammaire

Après une opération de réduction mammaire, une patiente peut ressentir certaines sensations après le retrait des points, ou bien des démangeaisons causées par les cicatrices pouvant être désagréables, mais supportables. Par ailleurs, comme toute intervention chirurgicale, des risques peuvent apparaître comme une infection, des caillots, une réaction allergique, ou encore la perte de sensibilité des mamelons. D’autres complications rares, mais possibles sont également à prendre en compte telles que les accidents thromboemboliques, les hématomes, une nécrose de l’aréole chez les fumeuses, des désunions cicatricielles ou un problème d’allaitement. Toutefois, la majorité des femmes qui ont décidé e sauter le pas ont été satisfaites de leur poitrine après une opération de réduction mammaire, et sont plus heureuse avec leurs « nouveaux seins ». Mais, comme chaque corps est différent, la consultation d’un spécialiste en la matière est indispensable et recommandée.

Chirurgie des seins lyon
Chirurgie des seins lyon

Réduction Mammaire

Avoir une grosse poitrine n’est jamais un luxe pour certaines femmes. Beaucoup d’entre elles affichent même trop de complexes face à la société qui les regarde d’un œil parfois incompréhensible. Pour faire face à ce problème, il y a celles qui cachent leur poitrine dans des vêtements larges. Par contre, d’autres optent pour la réduction mammaire qui est une opération chirurgicale très délicate. D’ailleurs, ce guide vous aidera à mieux comprendre ce type de chirurgie.

Définition de la réduction mammaire

Comme son nom l’indique, la réduction mammaire est une opération chirurgicale visant à diminuer la taille de la poitrine. Cela se passe généralement avec les seins. D’ailleurs, la nature de ce type d’intervention peut être réparatrice ou purement esthétique. Il faut savoir qu’un repositionnement des seins est obligatoire pour ce genre d’intervention. Le principal objectif est de réduire la taille de vos seins afin d’éviter les douleurs corporelles qu’ils peuvent causer. Rares sont les femmes qui ne peuvent pas subir une réduction mammaire.

Qui peut bénéficier d’une réduction mammaire ?

Une réduction mammaire peut être offerte pour les femmes qui présentent des problèmes précis. On peut citer en premier lieu la grosseur excessive des seins en fonction de sa morphologie. L’intervention peut aussi se faire si les seins sont à fois lourdes et affaissées surtout avec les mamelons bas. L’apparition de douleurs au dos ou sur les épaules et le cou peuvent aussi tourner en votre faveur pour obtenir l’opération. Vient s’ajouter à cela une irritation cutanée ainsi que les problèmes de macération qui s’intensifient en bas des seins. Enfin, on notera l’asymétrie du volume des deux seins. Effectivement, la taille des seins peut être différente sur plusieurs femmes.

À quel âge peut-on demander une réduction mammaire ?

Certes, une réduction mammaire est une opération délicate pouvant même se montrer dangereuse pour une patiente. Seulement, l’intervention n’a pas une limite d’âge. Autrement dit, une jeune fille en pleine puberté peut subir l’opération tout comme une femme de plus de 50 ans. Il suffit de remplir toutes les conditions nécessaires pour pouvoir subir ce genre d’intervention. Notez bien que les femmes d’un âge avancé peuvent présenter plus de risques que les jeunes filles. Par contre, il est plus judicieux d’attendre que la fin du développement mammaire pour prendre une telle décision. Plus précisément, il est plus avantageux d’attendre ses 18 ans pour réussir l’opération. En outre, elle peut être réalisée sur une jeune fille de 15 ans à condition d’avoir une poitrine bien stable. Cela est aussi le cas si l’individu sent une importante gêne au niveau de la société.

Quelques conditions à voir avant de pratiquer l’opération

Tout comme les autres opérations chirurgicales, la réduction mammaire possède aussi des contre-indications. Ainsi, le mieux est d’arrêter de fumer plusieurs mois avant l’opération. Vous devrez aussi arrêter la prise de substances qui pourraient ralentir la cicatrisation des plaies. Notons qu’une femme présentant des troubles cardio-vasculaires ne peut pas subir une réduction mammaire. L’opération est aussi déconseillée si vous avez des problèmes de coagulation ainsi que des troubles psychologiques. Pour tout savoir, un bilan préopératoire est généralement recommandé pour savoir votre état de santé.

Vous aurez surement besoin d’une échographie ainsi qu’une mammographie si vous avez plus de 35 ans. Cela permet de déterminer si vous supporterez l’intervention ou non. À savoir que vous avez la possibilité de choisir la taille qui vous convient pour vos seins. Il faut reconnaitre que l’intervention touchera aussi vos seins contrairement à ce que vous pourrez l’imaginer. La sensibilité de ces derniers ne sera pas non plus comme avant.

Vous devez aussi prendre note du fait que les cicatrices ne disparaitront pas du jour au lendemain. Il faudra même se préparer à un arrêt de travail pouvant aller jusqu’à une vingtaine de jour. Pour la pratique du sport, cela ne peut se faire qu’après deux mois au minimum. Le dernier point à prendre compte est la stabilité de votre poids. A priori, l’opération n’est pas vraiment recommandée si vous envisagez d’avoir un bébé pour d’ici quelque temps.

Une réduction mammaire est une intervention qui se prépare

Déjà, vous devez savoir que la réussite de l’opération dépendra en particulier du chirurgien. En plus de sa capacité chirurgicale, ce dernier doit être capable de répondre à toutes vos questions. Cela va du déroulement de l’opération jusqu’au remboursement dont vous pourrez profiter. Pour faciliter les recherches, vous pourrez parfaitement en parler à vos proches tout en faisant des recherches sur internet.

Normalement, le chirurgien doit vous programmer un premier rendez-vous pour une consultation. Ce sera l’occasion de parler de tous les détails concernant l’opération. Le médecin photographiera surement votre poitrine pour pouvoir étudier la faisabilité de la chirurgie. Ce dernier dessinera la zone de traitement sur votre corps le jour de l’opération. De cette manière, il aura plus de facilité à trouver ses repères tout en prévoyant le résultat que cela donnera après l’intervention. Généralement, la chirurgie se fait pendant deux heures et demie en moyenne et sous anesthésie générale. Vous pourrez vous retrouver dans une position semi-assise afin d’assurer la symétrie des incisions. Normalement, l’opération consiste à dégager la quantité de tissu mammaire que vous avez prévu avec le médecin. Une correction de la ptose peut aussi se faire si la situation le demande. Vous sortirez de l’hôpital le jour même si tout se déroule normalement. Toutefois, assurez-vous d’avoir un oreiller ainsi qu’un vêtement qui vous évitera de lever les bras pour l’enfiler.

La situation post-opératoire d’une réduction mammaire

Vous rentrerez surement à la maison avec un pansement qui couvre la poitrine. Il faudra faire attention à ne pas le mouiller tout en évitant les gestes brusques. Cela est aussi le cas pour les efforts physiques qui doivent être réduits. Dans tous les cas, il ne sera pas étonnant si vous sentez des douleurs sur la poitrine. Toutefois, vous ne devrez avoir aucun mal à les supporter. En cas de besoin, le chirurgien vous préconisera toujours des anti-douleurs au bout de quelques jours.

N’oubliez pas que vous devez prévoir un arrêt de travail de 10 à 20 jours ou plus en fonction de la situation. Un rendez-vous post-opératoire sera surement programmé trois jours après l’intervention. Le chirurgien s’occupera d’enlever le bandage. Les bandelettes adhésives seront enlevées une semaine plus tard tout comme les fils s’ils ne sont résorbables. Par ailleurs, le mieux est d’attendre le feu vert du chirurgien avant de prendre une douche. En outre, il vous est conseillé de ne pas vous précipiter à regarder votre poitrine si vous ne supportez pas le sang ainsi que les ecchymoses. Soulignons que ce ne sera pas toujours le cas pour toutes les femmes.

Quelle technique le chirurgien doit-il utiliser sur votre poitrine ?

Les techniques utilisées pour la réduction mammaire ne sont pas très nombreux. De plus, cela dépend de la taille de votre poitrine. L’incision commencera autour de l’aréole si vous avez une grosse poitrine. Le chirurgien interviendra ensuite de manière verticale jusqu’à atteindre le sillon en bas du sein. Une dernière incision est réalisée de manière horizontale sous le sillon afin de la cacher. Cette méthode donne généralement la fameuse « cicatrice en ancre de marine ». D’un autre côté, l’encoche se fera uniquement autour de l’aréole avant d’être dirigée vers le sillon en verticale. Cette méthode est utilisée si votre poitrine n’est pas trop volumineuse.

Quel soutien-gorge porté après une réduction mammaire ?

Il est vrai que vous aurez un large choix sur le soutien-gorge qui vous convient plusieurs mois après une réduction mammaire. Mais avant cela, vous devrez vous contenter d’un modèle post-opératoire qui est facile à trouver sur le marché. Avec les douleurs et la fatigue qui peuvent apparaitre après l’opération, il est primordial de trouver le modèle qui vous convient le mieux.

En plus du soutien, ce type d’accessoire vous garantira aussi un bon niveau de confort et de compression. Ce qui implique que vous pouvez bouger sans avoir mal aux seins. Comprenez bien que les coutures de ces soutiens gorges se font de l’extérieur. Cela évitera l’irritation de la peau tout en favorisant la cicatrisation. Vous devez savoir que vous aurez droit à un accessoire sur mesure et qui s’adaptera correctement à votre morphologie. De plus, vous pouvez compter sur la qualité de la matière de fabrication de produit. Toutefois, il faut reconnaitre que le choix d’un soutien-gorge post opératoire se fait en fonction de la situation. Effectivement, il y a des modèles qui sont à porter juste après l’opération. D’un autre côté, il y a ceux qui vous seront recommandés pendant la durée de la convalescence. Peu importe la situation, l’accessoire doit vous offrir de confort tout en étant pratique. Après la convalescence, vous pouvez toujours demander l’avis de l’équipe médicale sur les soutiens gorges post-opératoire que vous devrez porter au quotidien. Précisons que certains modèles peuvent cacher convenablement les cicatrices laissées par l’opération.

Les bienfaits de la réduction mammaire

Vous devez savoir que les personnes avec une poitrine trop lourde souffrent souvent de maux de dos. À cela s’ajoutent des tensions auprès des épaules ainsi que du cou. Ainsi, la réduction mammaire peut s’avérer être une solution intéressante. D’ailleurs, vous pourrez avoir des aides financiers si l’intervention n’est pas purement esthétique. Vous pouvez avoir la certitude que le poids de votre poitrine ne sera plus comme avant une fois que l’opération sera finie. Vous vous sentirez aussi plus à l’aise si vous faites du sport vu que vous aurez plus de liberté dans vos mouvements.

Sur le plan esthétique, vous aurez la sensation d’avoir des seins fermes surtout qu’elles seront remontées. En effet, on peut avoir la sensation que les seins sont plus volumineux malgré l’opération de réduction de la poitrine. Pour aller plus loin, vous avez la chance de choisir la taille ainsi que le volume de seins qui vous convient. Assurez-vous seulement que votre chirurgien accepte la forme que vous demandez.

Il ne faut pas non plus oublier que vous pouvez choisir librement votre soutien-gorge après l’intervention. Vous pouvez par exemple opter pour des modèles sans armatures vu que vos seins n’auront plus besoin de beaucoup de maintien. Ainsi, on n’est plus limité concernant la mode même pour les journées sur la plage en été.

Les inconvénients de la réduction mammaire

Certes, la réduction mammaire répond à des avantages considérables. Par contre, il ne faut pas négliger le fait qu’elle peut aussi avoir des conséquences non négligeables. Déjà, vous devez avoir la certitude que vous ne courrez aucun risque pendant l’opération. Ici, on peut citer en premier lieu les risques sur l’anesthésie. Mis à part cela, vous devez vous attendre à ce que vos mouvements soient limités pendant la période de rétablissement. Même le contact de vos seins peut être délicat. Cela peut aussi se manifester au niveau du sein ainsi que du mamelon. Des douleurs pourront aussi se présenter pendant un certain moment.

Sur le côté esthétique, il y a des chances que les cicatrices soient difficiles à masquer. En outre, ce ne sera pas toujours le cas pour tout le monde. L’allaitement peut aussi être difficile après une opération de réduction mammaire. À noter que vos seins pourront changer de forme grâce à une prise de poids. Comprenez bien que toutes ces conséquences ne se manifesteront pas sur toutes les patientes.

Combien coûte une réduction mammaire ?

D’abord, il ne faut pas oublier que la réduction mammaire peut être couverte par la sécurité sociale à condition de respecter les conditions. Ainsi, la prise en charge n’est valable que si l’opération vise à enlever plus de 300 g par sein. Dans certains cas, vous pourrez même éviter de payer les honoraires du chirurgien qui peut s’élever entre 2 500 et 3 000 euros. Cela est aussi valable pour l’anesthésiste dont les honoraires peuvent atteindre 600 euros. D’un autre côté, vous devrez préparer assez d’argent si le retrait est inférieur à 300 g. Vous aurez surement besoin de 5 000 à 6 000 euros selon les conditions de réalisation de l’opération. Notons que les interventions à titre réparatrices sont celles qui ont plus de chance d’obtenir des aides financières. Autrement dit, une réduction mammaire à caractère esthétique peut être à la charge de la cliente.

Besoin d’informations Complémentaires ?

Pour nous contacter 04 78 93 97 79

Augmentation mammaire

Laissez-moi un message

9 + 5 =

CHIRURGIE PLASTIQUE
RÉPARATRICE ET ESTHÉTIQUE
Augmentation mammaire Augmentation mammaire Augmentation mammaire