Le lifting colombien ou le vacuum therapy

Le lifting colombien s’est inspiré d’une méthode qui date. En effet, le lifting colombien vient de la méthode asiatique appelée « cupping therapy ». Les Chinois utilisaient des ventouses en verre et de la flamme pour aspirer la peau. Dans ce temps là, on reconnaissait déjà les vertus de la pratique sur la peau et les muscles. Aujourd’hui le concept a évolué tant sur la partie du corps à traiter que sur le matériel. Le lifting colombien opère sur les muscles fessiers, mais aussi sur les seins.

Qu’est-ce que le lifting colombien ou le vacuum therapy ?

Ce sont les appareils qui ont repris le flambeau. Le lifting colombien se fait à l’aide d’une machine connectée à des ventouses. L’objectif étant de stimuler le flux sanguin et le système lymphatique. L’effet primordial recherché est de booster le muscle fessier pour avoir un corps parfait. L’effet de l’aspiration sur le muscle fessier est le galbage mais aussi la contraction. Ce qui va diminuer l’apparition et l’apparence des cellulites tout en donnant du volume. Le patient va devoir faire des séances jusqu’aux résultats recherchés (quatre à dix séances). La pression conjuguée avec la succion fait en sorte que les séances sont relaxantes. En général, de l’huile essentielle est appliquée sur la partie à booster et la machine fait le reste. Bref, il se résume à raffermir, galber et augmenter le volume du fessier et mammaire sans aucune intervention chirurgicale.

Qu’apporte-t-il ?

C’est une méthode utilisée pour remodeler l’apparence d’un corps. Mais en plus de cela, le lifting colombien permet d’avoir une diminution de la cellulite et une réduction de l’apparition des tissus graisseux. Ceci est dû au fait que l’huile essentielle appliquée sur la peau est anticellulite. Il est important donc de signaler que le vacuum therapy n’est pas que pour galber les muscles fessiers, mais aussi estomper le vieillissement de la peau. Il stimule les muscles, détruit les dépôts de graisse, élimine les toxines et draine le lymphatique. Les résultats sont visibles dès la première séance. La peau est plus élastique, c’est une procédure non médicale et non chirurgicale.

Comment ça marche ?

Le concept est fait à l’aide d’une machine avec deux ventouses de succion. Dans un premier lieu, l’objectif est de défaire les mas de cellulite et ainsi activer la circulation sanguine. Pour y arriver, cela se fait par des mouvements continus sur le bas des fesses et des cuisses. Le tout éliminera les toxines retenues dans les muscles. Vient par la suite l’émission des ultrasons par le biais des ventouses, et ceci dans le but de galber les muscles fessiers. Ici, la ventouse aspire la graisse qui est enfouie dans les tissus et augmente la production de collagène. Ce qui fait que les fesses augmentent de volume et très rapidement. La thérapie se fait en quelques séances de 1 h à 1 h 30 dont deux séances par semaine pour un résultat optimum. En général, le lifting colombien est sans risque sur la santé d’une personne. Toutefois, les personnes qui ont des implants ou qui ont fait des injections ne devraient pas le faire. Les maladies comme le cancer ou auto-immune en sont contre-indiquées. À noter que les résultats peuvent durer plusieurs mois après six séances de lifting colombien.

 

Prendre Rendez-vous

 

 

6 + 14 =

lifting colombien