PARTAGEZ !

Implants capillaires, une solution durable pour lutter contre la calvitie

La calvitie est un cas qui peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. Une perte de cheveux considérable peut engendrer un certain complexe chez de nombreuses personnes. Récemment, l’implant capillaire se présente comme la solution la plus efficace pour lutter contre la perte de cheveux de manière durable. Désormais, les implants capillaires permettent non seulement de stopper la calvitie, mais également de récréer des sourcils et même de faire une greffe de la barbe. Le type d’implant capillaire qui va être utilisé lors de l’intervention va dépendre du cas de chaque patient.

Les différents types d’implants capillaires

Il existe deux types d’implants capillaires qui permettent un renouveau du cuir chevelu. On distingue la FUT ou follicular unit transplantation et le FUE ou follicular unit extraction.

  • La FUT

La FUT est la technique principalement utilisée pour la greffe de cheveux. Elle consiste à découper une bandelette du cuir chevelu d’environ 1 cm de hauteur et 20 cm de largeur. Ce prélèvement doit se faire une zone de la tête où les cheveux sont plus épais et plus résistants. Cette zone se situe souvent sur la nuque. La bandelette prélevée sera ensuite fractionnée en un groupe de 1 à 4 cheveux. Ces cheveux seront implantés sur un à un sur la partie du crâne dégarnie.

  • La FUE

Le FUE est la technique la plus recommandée pour une calvitie moins avancée. Ce procédé consiste à prélever des bulbes à l’arrière du scalp du patient pour ensuite les réimplanter sur la zone dégarnie. En pratique, il est nécessaire de raser complètement les zones de prélèvement.  Pour cette raison, ce type d’implant capillaire n’est pas recommandé aux femmes. En revanche, l’avantage de cette technique de greffe de cheveux est qu’elle ne laisse aucune cicatrice.

Les précautions à prendre avant de procéder à une greffe de cheveux

L’implant capillaire doit être effectué par un chirurgien expert ou un dermatologue spécialisé. Pour que l’opération soit une réussite, elle doit se faire dans de bonnes conditions. En premier lieu, il est indispensable que le spécialiste effectue un bilan de santé au patient pour qu’il puisse déterminer les techniques de greffe de cheveux appropriées. Des informations concernant l’origine de la calvitie, les conditions de vie de la personne ou encore sa consommation de tabac seront aussi nécessaires. Par ailleurs, dans certains cas spécifiques, l’implant capillaire n’est pas envisageable. En effet, pour les personnes atteintes de certaines maladies ou affections, la greffe de cheveux n’est pas possible. Pour cette raison, la consultation médicale est indispensable afin de savoir si l’implant capillaire est envisageable ou non.

Afin d’éviter que le patient ne prenne une décision précipitée concernant l’intervention, un délai de 15 jours entre la première consultation et l’opération doit être respecté. Pour que la greffe des cheveux se déroule dans les conditions optimales, le patient doit appliquer quelques recommandations comme l’arrêt du tabac. La prise de médicaments à base d’aspirine n’est pas aussi préconisée.

Après l’opération, il est important que le patient soit très prudent lors de la manipulation des cheveux qui ont été transplantés durant les 14 premiers jours. En raison des risques de choc, les greffes nouvellement transplantées nécessitent une grande attention.

Pour créer un lien vers cet article sélectionnez et copiez le lien ci-dessous

Summary
Implants capillaires
Article Name
Implants capillaires
Description
Implants capillaires, une solution durable pour lutter contre la calvitie La calvitie est un cas qui peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. Une perte de cheveux considérable peut engendrer un certain complexe chez de nombreuses personnes. Récemment, l’implant capillaire se présente comme la solution la plus efficace pour lutter contre la perte de cheveux de manière durable.
Author
Publisher Name
Dr Veber
Publisher Logo