PARTAGEZ !

Comme pour tout acte chirurgical, la réduction mammaire est une opération lourde, à ne pas prendre à la légère ! Cette intervention peut être pratiquée pour différents motifs, qu’ils soient médicaux, personnels ou liés au confort de la patiente.

 

La réduction mammaire : pour qui ?

La réduction mammaire est une intervention chirurgicale concernant les femmes ayant une poitrine trop volumineuse par rapport à leur morphologie. Nous parlons alors d’hypertrophie mammaire, à laquelle s’associent souvent une ptose mammaire (qui fait référence à l’affaissement des seins) et une certaine asymétrie. Une telle opération est recommandée pour plusieurs raisons :

  • Diminuer les douleurs de cou et d’épaules
  • Soulager le dos
  • Optimiser la pratique d’un sport
  • Améliorer le bien-être et la qualité de vie

 

L’objectif de cet acte chirurgical est de réduire le volume des seins tout en privilégiant un résultat naturel ; de corriger l’asymétrie et la ptose ; et, enfin, de retrouver une harmonie adaptée à la silhouette de la patiente. Il est important de garder en tête que la poitrine évolue constamment, que ce soit lors d’une grossesse, d’un changement de poids ou avec la vieillesse.

 

Le déroulement de l’opération

Avant l’intervention, un bilan préopératoire classique est établi avec le chirurgien en charge de la réduction mammaire. La consultation avec le médecin anesthésiste se déroule, quant à elle, environ 48 heures avant l’opération.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale : l’opérée reste totalement endormie durant l’acte chirurgical, qui dure entre 2 et 4 heures, selon son profil. Elle consiste en l’ablation du tissu mammaire en excès tout en conservant un volume en harmonie avec la morphologie de la patiente et fidèle à ses attentes. Le surplus de peau est ensuite retiré, de façon à obtenir un résultat impeccable et un galbe naturel. Les trois cicatrices apparentes forment un T inversé. En fin d’intervention, le chirurgien et son équipe réalisent un pansement modelant avec des bandes élastiques.

 

Les suites opératoires

Après une réduction mammaire, la durée d’hospitalisation varie d’un à trois jours. La convalescence est importante pour le bien-être de la patiente : un arrêt de travail lui sera donc remis. La reprise des diverses activités quotidiennes dépend de son état général et de la cicatrisation ; cela peut prendre jusqu’à un mois. Pendant ce temps, elle devra impérativement porter un soutien-gorge de contention, de jour comme de nuit, puisque ce dernier accélèrera le processus de cicatrisation.

Prendre rdv